Version française
English version

Endoscopie digestive

Home / Examens spécialisés / Endoscopie digestive

Endoscopie digestive ou gastroscopie

Également appelée ‘gastroscopie’, l’endoscopie digestive permet de visualiser la partie proximale du tube digestif à savoir l’œsophage, l’estomac et la première partie de l’intestin : le duodénum. Cet examen permet de diagnostiquer des lésions du tube digestif, comme les ulcères gastriques par exemple ou de vérifier l’intégrité de la muqueuse suite à un bouchon de l’œsophage.

Du fait de leur condition de vie et de leur régime alimentaire, les chevaux au travail sont particulièrement à risque de développer des ulcères gastriques. Les études scientifiques menées dans différentes populations de chevaux relatent une prévalence entre 50% à 99% !

Quelles sont les indications d’une endoscopie digestive ?

L’endoscopie digestive est indiquée en cas de perte d’appétit, d’amaigrissement ou de coliques sourdes ou récidivantes ou de pertes de performances. Un cheval qui grince des dents présente des tics ou des bâillements peut également être atteint. Certains chevaux ont un estomac douloureux au travail et rechignent à s’engager.

Comment se déroule une endoscopie digestive ?

Pour pouvoir observer correctement l’ensemble de la muqueuse de l’estomac ainsi que le duodénum, le cheval doit être mis à jeun avant l’examen, à savoir :

  • au moins 12 heures pour les aliments
  • 6 heures pour la boisson

L’examen est donc généralement programmé le matin, le cheval recevant un dernier repas le soir précédent le jour de l’examen. Pour éviter que le cheval ne s’alimente, il est conseillé de lui mettre un panier et de le placer sur une litière de copeaux.